Vers les 28 heures hebdomadaires en Allemagne ?

Crédit photo Sebastian Willnow/AFP
Le syndicat allemand IG Metall va multiplier les appels à la grève dans tout le pays à partir de lundi, pour faire pression sur le patronat avant le prochain tour de négociations salariales, le 18 janvier. Le syndicat demande une augmentation de 6% et la semaine de 28 heures.
Une bonne centaine de salariés regroupés sur le trottoir malgré le froid glacial de l’Allemagne hivernale. Tous travaillent au sein d’une entreprise d’ascenseurs et demandent aujourd’hui leur part du gâteau de la bonne forme économique. Ils réclament d’abord une hausse des salaires dans l’industrie de 6%, et surtout la possibilité pour chaque employé de demander à travailler 28 heures par semaine pendant deux ans maximum. Et grâce à des compensations, ceux qui auraient des personnes à charge conserveraient le même salaire.

Les patrons intransigeants

Les patrons estiment que ces revendications sont irréalistes ; difficile de trouver des remplaçants pour les heures manquantes. Mais les salariés de l’industrie, qui travaillent 35 à 38 heures par semaine, estiment avoir déjà fait beaucoup d’efforts. Le syndicat IG Metall va multiplier les grèves dans les jours qui viennent avant de retrouver le patronat : en Allemagne, même pendant les grèves, les négociations continuent.

Source : lemonde.fr