Tous les articles par rs

FAQ – Pourquoi n’y a-t-il pas d’alliance à gauche ?

Pourquoi n’y a-t-il pas d’alliance à gauche ?

Les alliances, Schiltigheim a déjà connu ces dernières années. Celles conclues entre Raphaël Nisand (Parti Socialiste) et Danielle Dambach (Schilick Écologie), puis entre Jean-Marie Kutner (UDI) et Christian Ball (les Républicains), ont clairement démontré l’inefficacité de ces procédés. La première, sanctionnée par la population lors des élections municipales de 2014, conduisit à la prise de pouvoir de la droite. Quant à la collaboration entre Messieurs Kutner et Ball, elle a purement et simplement explosé en cours de mandat, entraînant la convocation des prochaines élections municipales. En plus de flouer les habitant·e·s, ces alliances entre vieux appareils qui persistent à concevoir l’action politique comme un jeu de négociations ont conduit à des déconvenues majeures, dont personne ne veut aujourd’hui assumer les responsabilités. Ainsi, lors des prochaines élections, certains iront jusqu’à masquer leurs logos et utiliser le terme de « rassemblement citoyen ».

Cette désorganisation municipale permanente est indigne des enjeux auxquels est confrontée notre ville. Trop de temps a été perdu inutilement, l‘exemple de la médiathèque est à cet égard édifiant. Trop d’heures ne sont pas passées à écouter les habitant·e·s de la ville, à réfléchir à des projets concrets et aux moyens de les mettre en œuvre. Ces antiques pratiques d’appareils sclérosés sont justement ce qui empêche les habitant.e.s d’accéder à un vrai pouvoir de décision. Une majorité municipale doit être un bloc soudé, capable de travailler avec la population en toute sérénité, sans avoir à se préoccuper d’éventuelles trahisons politiques, le plus souvent à des fins d’ambitions personnelles. Plutôt que de participer à des querelles entre élu·e·s qui souhaitent avant tout conserver leurs sièges, Schilick l’Insoumise restera donc, au cours des prochaines semaines, focalisée sur la publication du programme « L’Avenir en commun à Schiltigheim ».

Notre mouvement incarne enfin le rassemblement tant attendu autour de valeurs qui sont chères aux Schilikois·es, et nous serons heureux d’accueillir toutes les personnes qui voudraient échanger leurs idées avec nous. Nous ne croyons pas au désintérêt des habitant·e·s de cette ville pour la politique, le mécontentement général le prouve. C’est donc contre la résignation, principal facteur d’abstention, que nous devons lutter. C’est la raison pour laquelle nous proposons aux Schilikois·es une nouvelle façon de faire de la politique dans cette ville, en les impliquant bien davantage dans les prises de décisions de la municipalité. Si la configuration de ces élections n’est certes pas parfaite, les enjeux sont immenses et nos équipes, plus insoumises que jamais, sont prêtes.

FAQ – Pourquoi présenter une liste France Insoumise ?

Comme nous pouvions nous y attendre, l’annonce de la présence d’une liste de la France Insoumise lors des prochaines élections municipales à Schiltigheim suscite de nombreuses réactions, souvent positives. Toutefois, des questions très pertinentes nous sont également posées. Nous avons tenu à y répondre, en toute sincérité.

Pourquoi présenter une liste France Insoumise ?

En 2017, notre mouvement a su incarner la volonté de changement dans toutes les catégories de la population, notamment au sein de la jeunesse et des milieux populaires. Au premier tour de l’élection présidentielle, le vote France Insoumise porté par le candidat Jean-Luc Mélenchon est ainsi arrivé en tête dans notre ville, rassemblant près de 27 % des voix exprimées. Aux élections législatives, la candidate insoumise Floriane Dupré était arrivée en seconde position, recueillant 14,85 % des votes exprimés face au candidat de la majorité présidentielle d’Emmanuel Macron.

Au-delà de ces chiffres, les forces locales de la France Insoumise sont lucides quant à la situation complexe de notre ville. Nos équipes, convaincues et déterminées, engageront donc un programme inédit et ambitieux. Quels sont nos objectifs prioritaires ? Stopper les dérives folles de la bétonisation, démocratiser les prises de décisions, garantir l’égalité des droits dans tous les quartiers, repenser nos transports en commun, reverdir la ville, l’engager dans une réelle transition écologique, la rendre plus accessible aux personnes handicapées, focaliser l’action des services municipaux sur l’utilité sociale, relocaliser l’emploi et étendre l’accès à la culture. Entre autres…

Partant de ce constat, la présence Schillick l’Insoumise lors des prochaines élections municipales relève donc de l’évidence. Précisons d’ailleurs que si nous présentons aujourd’hui aux Schilikois.es une liste de rassemblement soutenue par la France Insoumise, ce n’est pas seulement pour sa force politique, remarquablement incarnée par les députés Adrien Quatennens, Caroline Fiat, Danièle Obono ou François Ruffin. Il s’agit également de donner une visibilité et une crédibilité nationales au programme « L’avenir en commun », en démontrant localement qu’une ville insoumise peut mettre en application des mesures innovantes solidaires, progressistes et écologiques ayant un impact réel sur la vie des habitant.e.s. Nous voulons faire de Schiltigheim un exemple à suivre.

Carnaval à Schiltigheim

Ce dimanche 25 février c’était carnaval à Schiltigheim. Schilick Insoumis était présent pour distribuer son tract « Carnavalesque ». Voici les mesures d’intérêt public « trollesques » que nous avons diffusé :

Accompagnés·e·s des deux têtes de liste Marc Baader et Marie Albera Meynioglu, une dizaine de jeunes schilikois·e·s insoumis·e·s et motivés·e·s ont bravé le froid pour aller à la rencontre des Schilikois·e·s.  Un grand nombre de citoyen·ne·s ont lu avec attention les piques lancées à l’égard des élus, le tout sur un ton décalé – Carnaval oblige.

Marie A. Meynioglu et Marc Baader au début du tractage

D’autres initiatives menées par des citoyen·ne·s masqué·e·s ont également eu lieu. Quelques manchots masqués manifestaient pour sensibiliser les gens sur leur situation de logement précaire sur la banquise.

Des Manchots pas contents ! (crédit photo jean-francois badias dna)

Après avoir essuyé un tir nourri et bien ciblé de confettis, le maire J-M Kutner a dû supporter la vision d’un char surmonté d’une statue à son effigie « plutôt fidèle » le représentant en dictateur écrasant la végétation. Sa statue portait vaillamment une pancarte « Venez Vinci Ici » et tirait en laisse un petit chien représentant le pseudo frondeur Christian Ball.

Une statue criante de réalisme à l’effigie du Maire J-M Kutner

Ce char était suivi de plusieurs « hommes et femmes immeubles » dénonçant la pollution, le manque d’espace pour les vélos, la conversion de la ville en cité dortoir, l’arrêt du projet de tram qui aurait dû desservir le quartier des Écrivains, le manque d’espaces verts et de rencontre au sein de la ville… À la vue de ce char le maire a tourné les talons, visiblement agacé. À l’évidence il n’a pas apprécié à sa juste valeur l’esprit du carnaval 😉

En somme, une belle après midi !

Crédit Photo de couverture : jean-francois badias (dna)

Communiqué du 25 Février 2018

Vous avez certainement suivi la cavalcade carnavalesque de ce dimanche qui a terminé son déroulé dans notre commune. Vous avez pu mesurer l’affluence et l’enthousiasme populaire pour cette fête souriante et un tantinet facétieuse en queue de défilé.

Peut-être nous avez-vous également aperçu·e·s sur les bords de ce défilé bon-enfant, distribuant nos tracts conçus spécialement pour cet événement plein d’humour.

La dizaine d’Insoumis·es présent·e·s dans cette opération ont pu ressentir l’accueil chaleureux, voire complice, de la population schilikoise à leur passage, et ont ainsi écoulé dans des mains bienveillantes et accueillantes, en moins d’une heure de déambulation aux côtés de la cavalcade, le millier de tracts humoristiques conçus pour l’occasion.

Pour connaître notre agenda n’hésitez pas à consulter notre site web ou a nous suivre sur les réseaux sociaux facebook, twitter et framasphère dont l’ouverture marque la pleine entrée en campagne de « Schilick l’Insoumise ».

Notre Prochain rendez-vous avec la population schilikoise sera un « Atelier d’Écriture Public » du programme de notre liste, mercredi 28 février à partir de 17h, devant le centre socio-culturel Victor-Hugo (Rue Victor Hugo) au quartier des Écrivains.

Communiqué du 19 Février 2018

Minoritaire et désavoué par la majorité du conseil municipal M. Kutner veut faire passer son budget en force pour imposer sa vision de notre ville. Par cette manœuvre, il cherche ainsi à museler la future équipe municipale. M. Kutner décide donc de prendre la démocratie et les schilikois en otage.

Pour notre part la démocratie ne doit pas s’exprimer tous les 6 ans ! Les citoyens doivent pouvoir participer plus activement à la vie démocratique et destituer les élus qui ne répondent pas aux attentes ou ne respectent pas leurs promesses et engagements. C’est dans ce sens que vont les propositions de la France Insoumise contenues dans notre programme : « L’Avenir en Commun ».

Une pratique politique plus démocratique est nécessaire et possible ! Finissons-en avec ces élus autoritaires qui s’érigent en experts et font fi de l’intérêt commun à l’ensemble des habitants de notre ville. Construisons ensemble une ville écologique, solidaire, et citoyenne où l’intérêt de l’humain reste le moteur de nos actions.

Devant le déni de démocratie de M. Kutner et ses acolytes les insoumis de Schiltigheim appellent tous les schilikois à participer aux rassemblements devant la mairie.

Mercredi 21/02 et Vendredi 23/02 à 18h30.

Communiqué du 02 Février 2018

La démission de plusieurs élus du conseil municipal de Schiltigheim vient conclure plusieurs semaines de divisions au sein de la majorité politique conduite par le maire Jean-Marie KUTNER, regroupant LR, UDI et les macronistes de LREM. Un triste spectacle a été donné à voir aux habitants de notre ville. Manipulations en tout genre, retournements de veste et accusations réciproques “egos surdimensionnés” ou “autoritarisme” se sont accumulés. Le point d’orgue a été les manœuvres orchestrées par les ennemis d’hier Raphael NISAND et Jean-Marie KUTNER pour recréer une nouvelle majorité faite de bric et de broc.

Les raisons de l’éclatement de la majorité municipale ne reposent pas sur des divergences politiques crédibles, il s’agit avant tout de question de personnes et d’ambitions. Nous n’avons jamais entendu l’un ou l’autre de ces élus dénoncer clairement la baisse des APL, la suppression des emplois aidés, la baisse des retraites avec l’augmentation de la CSG ou les ordonnances MACRON s’attaquant au code du travail.

La France Insoumise prendra ses responsabilités lors des prochaines élections municipales pour faire valoir l’intérêt supérieur de notre ville, en garantissant l’égalité des droits de tous les Schilikois, en repensant l’utilité sociale de l’action des services municipaux, en œuvrant pour un environnement urbain et écologique conforme aux besoins humains.

Notre seule ambition est de répondre à l’attente de la majorité des Schilickois qui souhaitent vivre dans une ville où le sens commun l’emporte sur l’intérêt particulier, ainsi, en cas de victoire, nous remettrons à plat les programmes de construction engagés par le Maire qui sont contraires à la santé publique et mettent à mal le lien social entre les habitants de nos quartiers.

Avec prés de 27 % des voix exprimées lors du premier tour de l’élection présidentielle, la France Insoumise est devenue la première force politique à Schiltigheim. Intègre, elle ne s’est compromise dans aucune manœuvre ou tambouille politicienne. Force de propositions, la France Insoumise est un mouvement citoyen, humaniste, ouvert, elle est attachée à la souveraineté populaire, à la justice sociale, à la laïcité et à l’écologie.

Lors des prochaines élections municipales, nous appelons les Schilickois à se rassembler au sein de notre mouvement pour construire une ville plus écologique, solidaire et citoyenne.

Communiqué – 1er tour

Communiqué de Floriane DUPRÉ et Sébastien MAS

candidats de la France Insoumise, 3e circonscription du Bas-Rhin. Schiltigheim, le 11/06/2017

Nous remercions les 3649 électeurs qui nous ont apporté leur soutien. Avec ce résultat la France insoumise confirme l’émergence d’une nouvelle force politique, 1ere force d’opposition réelle à la politique du gouvernement Macron. Le taux d’abstention déjà de 25% aux présidentielles a explosé pour atteindre plus de 54%. Notons que celui-ci est particulièrement élevé dans les quartiers populaires. C’est la résultante de la dérive monarchique des institutions d’une 5e République à bout de souffle.

Nous ne cautionnons ni la politique austéritaire de Monsieur Schuler ni la politique néo-libérale de Monsieur Studer, ils sont tous les deux “Macron-Compatibles”. Pour notre part, nous continuerons le combat contre le coup d’état social et anti-écologique mis en œuvre par le président. Nous, la France Insoumise, continuerons à porter les valeurs humanistes, écologiques et sociales du programme l’Avenir en Commun.

Floriane DUPRÉ et Sébastien MAS

 

 

Actualité 20/05/17

Floriane Dupré, candidate France Insoumise aux législatives, est allée à la rencontre de diverses associations réunies ce samedi 20 mai après-midi à la salle du Brassin, à l’occasion des 30 ans de la crèche parentale La Ribambelle. Elle a ainsi pu échanger sur différents sujets, comme le fonctionnement des lieux d’accueil de la petite enfance, les difficultés de financement de ceux-ci (baisses de subventions); mais aussi projet écologique (jardins partagés). Merci pour cet accueil chaleureux et bravo pour l’organisation de cet événement festif et familial!