Communiqué du 11 avril 2018

Dans un contexte de grève civique électorale, avec 65 % d’abstention, nous remercions les 479 citoyennes et citoyens qui se sont prononcés pour le programme de transition écologique et de ville démocratique proposé par la liste « Schilick l’Insoumise ».

Dimanche prochain, les schilikois.es ont le choix entre Christian Ball qui rassemble la droite, l’extrême droite et « En Marche » dont le programme et les valeurs sont à l’opposé des nôtres, et Danielle Dambach.

Schilick l’Insoumise restera vigilante quant au développement réel de la démocratie participative, des projets écologiques et sociaux mis en avant par l’alliance des écologistes, du PS et du PCF.

Nous resterons présents pour construire avec tous les Schilikois.es l’alternative pour un Avenir en Commun à Schiltigheim.

L’Avenir en Commun à Schiltigheim

L’Avenir en commun à Schiltigheim est le programme de la liste « Schilick l’Insoumise », élaboré de concert avec les militants et les habitants dans le cadre des élections municipales anticipées d’avril 2018 à Schiltigheim.

Le programme local s’appuie également sur les propositions du programme national l’Avenir en Commun rédigé par la France Insoumise dans le cadre des Présidentielles et Législatives de 2017.

Le programme pourra être enrichi par les propositions constructives des citoyens.

Le livret du programme détaillé :

Le tract programme exposant les grandes lignes :

Lettre aux Schilikois·es

Schilikois·es,

L’alliance des socialistes et des écologistes, balayée en 2014, puis celle entre M. Kutner et M. Ball, ont conduit à de graves déconvenues. La baisse du budget des associations, le retard de la médiathèque ou l’abandon du projet de tram en sont des exemples criants. Les discours tenus aux Schilikois·es sont en contradiction avec leurs actes à l’Eurométropole de Strasbourg. Dans cette instance gouvernée par une alliance contre-nature rassemblant En Marche, une partie de la droite, le Parti socialiste et les écologistes, M. Kutner, M. Ball, Mme Jampoc-Bertrand et Mme Dambach siègent dans le même camp. Le 16 décembre 2016, M. Kutner, des élus proches de M. Ball et le PS ont voté en faveur d’un Plan Local d’Urbanisme intercommunal (PLUi) prévoyant 2600 logements neufs supplémentaires à Schiltigheim ces prochaines années. Notre ville, déjà la plus urbanisée de l’agglomération, compte pourtant un millier de logements vacants. Et que penser de l’absence de vote de Mme Dambach, pourtant présente ce jour-là ? Notre liste Schilick l’Insoumise est la seule exclusivement au service des intérêts de notre ville. Nous ne nous préparons pas à obéir aux ordres de partis centralisés à Strasbourg.

NOUS ALLONS FAIRE DE SCHILTIGHEIM UN EXEMPLE À SUIVRE.

Notre ville souffre de la politique d’austérité du président Macron. Alors que l’évasion fiscale, estimée en France à 100 milliards d’euros par an, représente plus de cent fois le montant des fraudes aux prestations sociales et suffit à expliquer les 85 milliards d’euros de déficit public annuel, le gouvernement persiste à ignorer ce fléau. L’asphyxie financière des collectivités locales met en péril leur indépendance. Les services publics sont démantelés et livrés aux grands groupes qui les ont appauvris en ne payant pas leurs impôts. Quant aux petites entreprises, elles sont donc condamnées à supporter une pression fiscale considérable et injuste. Contrairement aux listes de M. Kutner et M. Ball, qui accueillent plusieurs membres ou sympathisants d’En Marche, ou à celles qui refusent de condamner cette politique, Schilick l’Insoumise constitue l’unique force d’opposition capable d’ouvrir une nouvelle voie.

NOTRE MAJORITÉ MUNICIPALE SERA SOUDÉE, CAPABLE DE TRAVAILLER AVEC VOUS EN TOUTE SÉRÉNITÉ.

Ce mandat sera très court et l’avenir de Schiltigheim est en jeu. L’application de notre programme, objet de larges consultations et d’une rédaction collective, permettra de stopper la bétonisation, de démocratiser les prises de décisions, de garantir l’égalité des droits dans tous les quartiers, de repenser nos transports, de rendre la ville plus accessible aux personnes handicapées, de laisser la nature réinvestir nos rues, de nous engager dans une réelle transition écologique, de focaliser l’action des services municipaux sur l’utilité sociale, de relocaliser l’emploi ou d’étendre l’accès à la culture. Nous voulons nous assurer que les dépenses engagées correspondent à vos besoins. Notre équipe, qui a fait le choix de l’expérience en tête de liste, est composée d’une majorité de femmes et d’hommes de moins de 35 ans décidée à faire passer l’intérêt général avant les ambitions personnelles. Notre réussite dépend de votre soutien. S’abstenir, c’est les laisser en place. Les 8 et 15 avril prochains, c’est votre large mobilisation qui permettra l’instauration de nouvelles pratiques démocratiques, solidaires et écologiques.

SCHILTIGHEIM EST L’HISTORIQUE CITÉ DES BRASSEURS, PAS UN TERRAIN DE CHASSE POUR PROMOTEURS.

« À chaque élection, la même chanson. Les mêmes promesses face à la grande détresse. Les mêmes belles paroles sur nos écoles. Les mêmes discours en l’air sur les espaces verts. À chaque suffrage, les mêmes éléments de langage, apanages de partis d’un autre âge. Les mêmes slogans lunaires, du « nouveau cap » au « renouveau solidaire ». Les mêmes incantations, confondant redynamisation et béton. La politique à Schilick n’a pourtant rien de poétique. Si cette chanson rime, c’est avec déprime. Et car il n’est jamais trop tard, le scrutin qui vient ravive l’espoir. »

Le 8 avril, votez et faites voter Schilick l’Insoumise !

Vous pouvez aussi nous suivre sur notre page facebook : @SchilickFI

Réunion publique de « Schilick l’Insoumise » avec Liêm Hoang Ngoc

Depuis plus d’une décennie les communes, comme toutes les collectivités territoriales, sont soumises aux politiques d’austérité guidées par Bruxelles et mises en œuvre avec zèle par nos gouvernements successifs. Le Président Macron a décidé d’accélérer les processus pour enlever aux communes toute capacité d’initiatives. Sa méthode est simple :

  • agir par la fiscalité pour réduire le service public,
  • réduire le champ de compétences des communes en les obligeant à se regrouper en communautés (de communes, urbaines ou métropolitaines).

L’économiste et député européen (de 2008 à 2014) Liêm Hoang Ngoc, Conseiller régional d’Occitanie et orateur national de « la France Insoumise » interviendra pour démontrer l’impact négatif des contre-réformes Macron et de l’évasion fiscale sur les capacités d’intervention des communes.

Nous invitons les Schilikoises et les Schilikois, et tou.te.s les citoyen.ne.s de l’Eurométropole de Strasbourg à participer à cette réunion publique le jeudi 5 avril à 17h45, salle Kléber, Route du Général De Gaulle à Schiltigheim.

Communiqué du 29 Mars 2018
Suppression de classe à l’école maternelle Victor Hugo

Schilick l’Insoumise prend position

Avec la succession de politiques d’austérité engagées par Sarkozy, poursuivies par Hollande et accentuées par Macron, les mauvais coups continuent de pleuvoir sur les Schilikois·es. En restant silencieux, les représentants loc aux du  PS et de la droite valident ces politiques d’austérité et leurs effets négatifs sur le devenir de nos enfants.

Ainsi la menace de fermeture d’une classe à l’école maternelle Victor Hugo est la conséquence directe de la diminution des moyens budgétaires attribués à l’Éducation Nationale, dont des postes d’enseignant·e·s. Pour favoriser la réussite des enfants de la cité des Écrivains, la ville de Schiltigheim a accepté de faire un effort financier en prenant en charge 2 classes « passerelles » destinées à accueillir des enfants à partir de 2 ans.Les mesures de replâtrage préconisées par MM. Kutner et Ball ne sont que des pis aller. Le redécoupage de la carte scolaire ne vise qu’à cacher l’absence de moyens dont souffre l’Éducation Nationale, ses personnels et donc nos enfants.Seul un nombre d’élèves réduit par classe permet une prise en charge éducative efficace.Nous trouvons inadmissible que cet établissement ne soit pas classé dans la catégorie « REP+ » à l’instar des 55 classes d’établissements strasbourgeois. Si Victor Hugo était classé « REP+ » elle ne serait certainement pas menacée de perdre une classe et bénéficierait de dédoublement des classes depuis la rentrée 2017. Les élus schilikois à l’Eurométropole sont étrangement silencieux mais néanmoins  responsables de ce traitement discriminatoire au sein de l’Eurométropole strasbourgeoise.

Pour Schilick l’Insoumise la véritable solution passe par le rétablissement des moyens en personnels qualifiés et un traitement plus pertinent pour la 2ème commune de l’Eurométropole. C’est avec la mobilisation des parents d’élèves que nous pourrons exiger de l’autorité rectorale le respect des normes dévolues aux écoles classées en secteur REP et de l’Eurométropole une meilleure répartition des moyens alloués par l ‘État.

Réunion Publique
Évasion Fiscale et
Contres Réformes Macron
Impact sur les Communes

Jeudi 5 avril prochain à 18h salle Kléber, venez rencontrer les têtes de liste de « Schilick l’Insoumise » Marc BAADER et Marie Albera MEYNIOGLU lors d’une grande réunion publique qui aura pour fil conducteur l’évasion fiscale et les contres réformes du gouvernement Macron ainsi que leurs impacts sur les communes, notamment celle de Schiltigheim. Liêm Hoang NGOC, orateur national de la France Insoumise, ancien député européen (2008-2014), conseiller régional d’Occitanie, économiste et professeur à la Sorbonne apportera ses éclairages sur la situation.

salle Kléber

Communiqué du 27 Mars 2018
Débat télévisuel Alsace 20 du 03 avril 2018

La chaîne privée de télévision locale Alsace20 organisera un débat télévisé pour couvrir les élections partielles de Schiltigheim le 3 avril prochain. La France Insoumise, que nous représentons avec la liste « Schilick l’Insoumise », a réalisé des scores non négligeables de près de 27 % aux présidentielles et de 14,85 % aux législatives de 2017 à Schiltigheim. Cependant nous n’avons pas été invités. Persuadés qu’il s’agit d’une erreur de la part de cette chaîne, nous les avons contacté par mail et via leur page facebook pour leur faire part de notre étonnement. Le directeur général, M. Hahn nous a répondu en substance que :

  • Le CSA salue la pluralité de la chaîne,

  • M. Baader ayant réalisé un score de 5,41% aux dernières municipales, il n’est pas représentatif,

  • La chaîne ne possède pas de plateau pouvant accueillir plus de 4 candidats.

Nous pensons que ce débat, sous cette forme, n’est pas en mesure d’apporter à l’ensemble des citoyens tous les éclairages nécessaires sur ces élections. Nous allons solliciter d’autres chaînes télévisées, notamment du service public comme France 3 ou Arte, pour que l’une d’entre elles organise un débat de premier tour des élections municipales partielles de Schiltigheim en invitant l’ensemble des candidats, et que soient respectées les conditions d’une information plus objective et conforme à la mission de service public d’information.