Archives par mot-clé : évasion fiscale

Réunion Publique
Évasion Fiscale et
Contres Réformes Macron
Impact sur les Communes

Jeudi 5 avril prochain à 18h salle Kléber, venez rencontrer les têtes de liste de « Schilick l’Insoumise » Marc BAADER et Marie Albera MEYNIOGLU lors d’une grande réunion publique qui aura pour fil conducteur l’évasion fiscale et les contres réformes du gouvernement Macron ainsi que leurs impacts sur les communes, notamment celle de Schiltigheim. Liêm Hoang NGOC, orateur national de la France Insoumise, ancien député européen (2008-2014), conseiller régional d’Occitanie, économiste et professeur à la Sorbonne apportera ses éclairages sur la situation.

salle Kléber

FAQ – Pourquoi la condamnation de la politique d’Emmanuel Macron est-elle nécessaire ?

Condamner fermement la politique d’austérité du président Emmanuel Macron est une nécessité pour tout élu local soucieux du bien vivre dans notre ville. L’exercice ne sera pourtant pas facile pour nos adversaires, les listes de Jean-Marie Kutner, Christian Ball et Danièle Dambach accueillant toutes plusieurs membres ou sympathisants d’En Marche. Ne pas le faire sous-entendrait pourtant que tout peut être résolu au niveau communal. En réalité, le contexte national, la situation internationale, les traités internationaux (CETA, etc.) ou les décisions discutables de la Commission européenne (pesticides, lanceurs d’alerte, etc) ont un impact non négligeable sur nos vies quotidiennes.

En 2018, le déficit public de la France sera de 85 milliards d’euros (300 milliards de recettes, 385 de dépenses, budget.gouv). Ce déficit sert d’argument au gouvernement pour justifier que les hôpitaux soit gérés comme des entreprises, ou de prétexte pour privatiser la SNCF au nom de l’efficacité. Il est directement à l’origine d’une détérioration des conditions de travail parfois dramatiques dans certains services publics. Les villes sont également touchées, avec la réduction des dotations aux collectivités territoriales ou la suppression de ressources fiscales qui mettent à mal leur indépendance financière. Pourquoi n’entendons-nous alors jamais Emmanuel Macron parler de la première cause de ce déficit public annuel de 85 milliards ?

L’évasion fiscale et l’optimisation agressive des multinationales, ainsi que la fraude fiscale de riches particuliers, représentent un manque à gagner annuel estimé à 100 milliards d’euros (Attac, rapport « Rendez l’argent »). En comparaison, les fraudes aux prestations sociales coûtent moins d’un milliard d’euros par an. Et ce fléau ne concerne pas que les services publics. La pression fiscale injuste reposant uniquement sur les petites et moyennes entreprises empêche ces dernières de se développer et de créer massivement de l’emploi, notamment dans les circuits courts, moins polluants et moins gourmands en énergie. Pourtant, malgré les multiples scandales révélés au grand jour (Luxleaks, affaire Pasche, Panama Papers, Paradise Papers, etc.), force est de constater que le terme « évasion fiscale » est toujours très étrangement absent des débats télévisés et du vocabulaire d’un Président Macron visiblement exclusivement au service des plus fortunés.

Les décisions du pouvoir central handicapent fortement les collectivités locales, qui éprouvent de plus en plus de difficultés pour répondre aux besoins des citoyen.ne.s de manière satisfaisante. Elles doivent en permanence faire face aux urgences sociales et écologiques. C’est la raison pour laquelle une ville et ses habitant.e.s doivent s’organiser comme un contre-pouvoir face à un gouvernement soumis aux grandes puissances d’argent. Nous voulons démontrer qu’il est possible d’apporter des solutions concrètes au niveau municipal, notamment en soutenant l’économie locale et solidaire, en permettant l’implication citoyenne, en œuvrant pour un urbanisme au service de l’humain et en créant des services publics locaux dont notre ville manque cruellement (EPHAD, crèches, écoles, cantines, etc.).